Mr Gilles Seytre : « Je produis 30% de ma consommation d'électricité l'hiver grâce à Alrele »

Ancien maire de Chenecières, hameau du village de Saint-Marc-sur-Seine (Côte d'Or), Mr Gilles Seytre nous explique l'utilisation de son hydrolienne ALRELE, installée depuis 2017.

 

photo Mr Seytre a coté de l'hydrolienne-Tw

Le moulin de la forge de Saint-Marc-sur-Seine (21) a été un lieu de production industrielle où des moines cisterciens de l'abbaye de Tanlay avaient asséché des marécages pour en faire une forge, en utilisant la proximité de la Seine, dont les sources se situent à 30 km environ. Les moines avaient créé une digue en asséchant les marécages et une chute d'eau de quatre mètres, d'après un document datant de 1545 trouvé suite à des recherches effectuées par le père de Mr Seytre.

Après avoir été un site de laminoirs durant le 19ème siècle, le lieu a conservé une vocation industrielle. Le grand-père de Mr Seytre a repris le site en 1940 pour y installer une chainerie, que son fils, ingénieur de l'école Centrale, a développée jusqu'en 1970. L'arrêt des turbines industrielles a été décidé car le débit de la Seine devenait moins régulier.

« En reprenant le site en 1980, je l'ai progressivement remis en état. On a retrouvé le 1er passage que les moines avaient construit pour exploiter l’eau dans le moulin. J'ai connu la société Alrele en 2016 lors d'une assemblée générale de l'association Hydrauxois. Je cherchais une solution pour éviter la destruction de l'ouvrage. Ce qui m'a séduit, c'est la possibilité immédiate de mettre une hydrolienne en 24 heures », témoigne Mr Seytre .

 

Accompagnement au fur et à mesure

Au départ, l'hydrolienne a été installée dans un canal où le débit n'était pas fort et le rendement était faible. Puis, Alrele a installé une vanne avec un niveau d'eau d'1,40m. Les améliorations se sont faites au fur et à mesure.

   

« Selon les saisons, le niveau d'eau peut varier avec le débit de la Seine. C'est pourquoi nous avons réalisé un seuil à trois niveaux : le plus bas est au niveau du lit de la Seine, permettant un écoulement à minima ; si le niveau de l'eau augmente, le 2ndseuil force l'eau à passer dans le bief ; En cas de gros niveau d'eau, elle passe plus fortement dans le bief. Cela se fait naturellement et je ne suis pas obligé de régler le niveau des vannes », résume le propriétaire de l'hydrolienne Alrele.

 

Grâce à Alrele,Gilles Seytre a trouvé « un compromis entre l'écologie, la nature et la production électrique » : Son hydrolienne produit entre 1 et 2 kilowatt, selon le débit et la hauteur d’eau. Il ne produit pas d'électricité en été, en période d'étiage, laissant le débit pour la Seine. « Par contre, l'hiver, je consomme plus d'électricité, et l'hydrolienne Alrele m'assure une production qui réduit ma facture. La société Alrele est encore intervenue récemment sur les alternateurs, ce qui m'a permis d'améliorer le rendement de 0,5 kilowatt.Ce qui m'a séduit, c'est l'accompagnement de la société au fur et à mesure. Au fil du temps, je m'en suis rendu compte », résume l'ancien président d'un syndicat hydraulique.

 

Le 14 décembre 2019, Gilles Seytre accueillera une vingtaine de personnes de l'association des propriétaires de moulins de la Haute-Marne. Alrele sera présente pour répondre à toutes les questions d'ordre technique.

 

Plus d'informations :ALRELE -https://alrele.com/-contact@alrele.fr-Tél : 01 60 12 05 40-Page Facebook :https://www.facebook.com/hydrolienne.alrele/

    

ALRELE Ingénierie vous propose aussi de découvrir ALRELE présente ses produits et ses prestations, Installation d'une Hydrolienne sur la Seine, Congrès FFAM, ALRELE s'implique dans les associations de sauvegarde des moulins, Congrès FDMF, L'Ademe Bourgogne Franche-Compté encourage l'hydro-électricité, Inauguration d'une hydrolienne "ALRELE", 6èmes Rencontres hydrauliques régionales, Alrele lauréat d'Engie Projets innovants, ALRELE reçoit le label La Belle Essonne, décerné par le, Alrele : systèmes Made in France produisant de l'hydro-électricité, Visite d'une hydrolienne ALRELE lors des rencontres Energies et Territoires ruraux dans le Morvan, Assises de la petite hydroélectricité et de la biodiversité : Alrele était présent, Alrele développe une solution pour nettoyer les grilles anti-embâcles sans efforts, Le Bien Public parle d'ALRELE : visite de l'association des moulins de Haute-Marne, Pascal, technicien chez ALRELE : les doigts d'or, Pierre, ingénieur en mécanique énergétique chez ALRELE et Alrele ne fait pas que des hydroliennes : la société électrifie aussi les roues et les turbines.